Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’importance insoupçonnée du magnésium dans la nutrition animale

Catalyseur des métabolismes énergétiques, protéiques et lipidiques, le magnésium constitue un élément indispensable pour tout organisme, et toute insuffisance est susceptible de provoquer des perturbations.

 

Le magnésium, un élément trop souvent oublié

Le magnésium a beaucoup disparu dans notre alimentation moderne depuis l’avènement des céréales raffinées et l’utilisation croissante des conservateurs dans l’industrie agro-alimentaire, devenant une des principales sources de grande fatigue chez l’homme lors de carences. 

Dans la nutrition animale, le magnésium est également devenu manquant chez les herbivores à cause du traitement chimique des sols, créant des pathologies similaires chez l’animal. Or cet oligoélément est indispensable au bon fonctionnement de nos métabolismes et à l’amortissement de l’excitation nerveuse. Ainsi, en cas d’insuffisance d’apport, les risques sont accrus de nervosité, d’inquiétude, et de tension jusqu’aux graves réactions de panique. Le magnésium est donc primordial pour la relaxation.

La place du magnésium dans le corps animal

Dans le corps animal, le magnésium est à 50% stocké dans le squelette, à 45% dans les cellules somatiques,  et à 5% dans l’espace extracellulaire. C’est la raison pour laquelle, respectivement, il contribue aux côtés du calcium et du phosphore à la croissance des os, puis participe à l’efficience des muscles et enfin joue dans l’excitabilité des muscles et des nerfs.

La teneur insuffisante dans le fourrage de base

Le magnésium étant une substance minérale essentielle, il faut chaque jour en absorber en quantité suffisante. Pour les animaux domestiques, le porc ou la volaille, l’apport journalier de magnésium est généralement garanti avec le fourrage courant du commerce. En revanche, pour les chevaux, bovins, moutons et chèvres, le fourrage vert ne couvre généralement pas les besoins en magnésium.

De plus, le besoin est augmenté en cas de charge et de stress, et notamment pour les animaux en croissance, en gestation avancée ou plus âgés, d’où l’importance d’augmenter l’apporte en magnésium, pour améliorer le bien-être des animaux et la tolérance au stress notamment. C’est la raison pour laquelle le magnésium est souvent prescrit comme complément aux côtés du calcium.

Les commentaires sont fermés.